Report

Résultats du Recensement de 2016 : Parcours scolaire et intégration au marché du travail des jeunes Noirs au Canada

2020

Résultats du Recensement de 2016 : Parcours scolaire et intégration au marché du travail des jeunes Noirs au Canada

10 months ago 10 months ago Published by
This report was published by Statistics Canada.

HERE’S HOW THE AUTHORS DESCRIBE THIS REPORT:

À l’aide des données intégrées des recensements de 2006 et de 2016, cette étude examine les résultats liés à l’éducation et à l’intégration au marché du travail d’une cohorte récente de jeunes Canadiens noirs. Plus spécifiquement, l’étude examine le lien entre les caractéristiques des jeunes et de leurs familles lorsqu’ils vivaient avec leurs parents (en 2006) et leurs résultats en éducation et sur le marché du travail dix ans plus tard (en 2016).

  • Les jeunes Noirs âgés de 9 à 13 ans en 2006 étaient aussi susceptibles que les autres jeunes Canadiens d’avoir obtenu un diplôme d’études secondaires en 2016 (environ 90 %).
  • Les jeunes hommes et les jeunes femmes noirs âgés de 13 à 17 ans en 2006 avaient cependant une probabilité plus faible d’avoir complété un certificat, un diplôme ou un grade d’études postsecondaires en 2016 que leurs homologues dans le reste de la population.
  • La prise en compte des variables socioéconomiques et liées à l’origine familiale ne contribuait pas beaucoup à expliquer l’écart entre le taux de diplomation postsecondaire des jeunes Noirs et celui des autres jeunes. D’autres facteurs, non mesurés par le recensement de la population, pourraient être à l’origine de ces écarts.
  • Les jeunes hommes noirs étaient près de deux fois plus susceptibles que les autres jeunes hommes d’être ni en emploi, ni aux études, ni en formation en 2016. Cet écart diminuait mais demeurait significativement différent après la prise en compte des facteurs socioéconomiques. Il n’existait cependant pas d’écart entre les jeunes femmes noires et les autres jeunes femmes à cet égard, une fois les caractéristiques familiales et socioéconomiques prises en compte.
  • La discrimination vécue par la population noire pourrait expliquer certains des résultats de l’étude. Par exemple en 2014, 13 % des Canadiens noirs, par rapport à 6 % de leurs homologues qui n’étaient pas noirs, ont déclaré avoir subi de la discrimination au travail ou dans le contexte d’un processus d’embauche.

Turcotte, M. (2020). Résultats du Recensement de 2016 : Le bilinguisme français-anglais chez les enfants et les jeunes au Canada. https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/75-006-x/2020001/article/00002-fra.htm

Categorised in: