Research Summary

Obstacles et facilitateurs de la participation des parents à l’école pour les parents d’élèves des collèges publics urbains

Obstacles et facilitateurs de la participation des parents à l’école pour les parents d’élèves des collèges publics urbains

3 weeks ago 3 weeks ago Published by
Les résumés de recherche de YouthREX posent seulement six questions concernant les publications de recherche portant sur les principaux problèmes des jeunes. Ces résumés font le tour de ce que le secteur de la jeunesse doit savoir en quelques pages seulement!

1. Sur quoi la recherche porte-t-elle et pourquoi est-elle si importante?
La présente recherche se penche sur les facteurs qui facilitent et qui compliquent la participation des parents Noirs à l’éducation de leurs enfants dans une zone urbaine à faible revenu. La « participation des parents » désigne le temps et les ressources que les parents accordent à la partie de la vie de leurs enfants liée à l’école, notamment en créant un environnement familial favorable à l’apprentissage, en communiquant avec les enseignants et en adoptant eux-mêmes une attitude positive à l’égard de l’apprentissage. Les recherches existantes montrent que ce type d’engagement, notamment pendant les années clés du collège, contribue à améliorer les résultats scolaires des enfants, y compris en leur permettant d’obtenir de meilleures notes et d’accroître leur participation.

Toutefois, cette période s’accompagne aussi de plus grands défis en matière d’implication, en raison de la nature plus impersonnelle des niveaux d’éducation supérieurs et du besoin d’indépendance des adolescents. Cela s’ajoute aux divers obstacles auxquels sont confrontés les parents Noirs des communautés à faibles revenus, tels que des ressources limitées, des croyances personnelles et des expériences de discrimination, qui limitent encore davantage leur participation. La présente étude a tenté de mieux comprendre les facteurs qui limitent et encouragent la participation des parents Noirs de cette communauté afin d’améliorer l’engagement dans les programmes scolaires. Il est important de souligner que, contrairement à beaucoup d’autres études, les auteurs ont procédé en interrogeant expressément les parents, et non les enseignants ou d’autres administrateurs scolaires.

2. Où la recherche a-t-elle eu lieu?
La présente recherche s’est déroulée aux États-Unis.

3. Sur quoi cette recherche porte-t-elle?
Les participants à la présente étude sont 44 responsables d’enfants (30 mères, cinq pères et neuf autres responsables), dont environ la moitié avait des enfants en sixième année et l’autre moitié en septième année. Trente-neuf des participants se sont identifiés comme Noirs, et la moitié d’entre eux ont déclaré gagner un revenu inférieur à 15 000 $US.

 « …les écoles peuvent contribuer à accroître la participation des parents en milieu scolaire en mettant en œuvre des méthodes de communication plus fiables et opportunes, en prévoyant les réunions et les événements scolaires à des moments variés ou multiples, et en sollicitant les idées des parents sur d’autres moyens de surmonter les obstacles liés au travail et aux horaires » (p. 9).

4. Comment la recherche a-t-elle été faite?
Les chercheurs ont recruté des soignants dans deux écoles, qui ont été choisies en raison de problèmes de violence et de santé et sécurité des enfants. Les prestataires de soins devaient avoir un enfant en sixième ou en septième année qui ne suivait pas de cours d’éducation spécialisée. Les chercheurs ont élaboré une liste de questions sur la « participation des parents » et les obstacles, et l’ont utilisée comme guide pour interroger chacun des soignants. Les entrevues ont été enregistrées et transcrites (dactylographiées) mot à mot. Les chercheurs ont ensuite utilisé un logiciel spécial pour les aider à rechercher des thèmes communs dans les entrevues, en assortissant les idées similaires des participants. Ces idées et thèmes similaires sont devenus les principales conclusions de l’étude.

5. Quelles sont les principales constatations?
Sur la base de leur analyse, les chercheurs ont trouvé plusieurs motivations et obstacles clés à la participation de ces parents dans la scolarité de leurs enfants, répartis en trois thèmes principaux :

i) Croyances motivationnelles :

  • Dans l’ensemble, les parents ont déclaré qu’il était important pour eux de s’investir dans l’éducation de leurs enfants et qu’ils pensaient avoir un rôle clé à jouer pour assurer la réussite de leurs enfants.
  • Malgré cela, certains parents ont déclaré qu’ils n’étaient pas aussi impliqués dans la scolarité de leurs enfants qu’ils l’auraient souhaité ou qu’ils pensaient devoir l’être.

ii) Invitations à s’impliquer :

  • Le fait que leurs enfants les invitent à s’impliquer est une façon pour les parents de se sentir encouragés à s’investir davantage.
  • Lorsque ce sont les enseignants qui les invitent à s’impliquer, les parents disent que c’est souvent pour des conférences parents-enseignants obligatoires, et ces réunions sont généralement hostiles, ce qui décourage les parents d’organiser de futures réunions.
  • Les parents ont déclaré qu’il y avait une mauvaise communication sur les événements à venir, ce qui a créé des obstacles pratiques à la participation (par exemple, pas assez de temps pour se libérer du travail).
  • Enfin, les parents ont déclaré que les élèves « agressifs » et un environnement scolaire peu accueillant constituaient des obstacles supplémentaires à leur participation.

iii) Obstacles liés à la vie personnelle :

  • L’obstacle personnel numéro un à la participation était les problèmes de travail et d’emploi du temps pour assister aux cours et aux efforts de participation.
  • Le fait d’avoir de multiples exigences sur leur temps (par exemple deux emplois, le ménage, la garde des enfants) laissait les parents avec peu d’énergie physique et de ressources personnelles pour s’investir dans l’engagement scolaire.
  • Certains parents peuvent aussi penser qu’ils ne possèdent pas les compétences personnelles ou l’éducation nécessaires pour soutenir utilement leurs enfants, ce qui peut créer des obstacles supplémentaires.

6. Pourquoi cette recherche est-elle si importante pour les interventions auprès des jeunes?
Sur la base de ces résultats, les auteurs donnent quelques conseils pratiques aux personnes travaillant dans les environnements scolaires pour aider à créer des relations parents-école plus fortes et un plus grand engagement des parents. Voici certains de ces conseils :

  • Utiliser des moyens plus accessibles et plus fiables pour communiquer avec les parents, comme les textos.
  • Prévoir les réunions de l’école et d’autres événements à des heures variables et/ou à plusieurs sessions pour augmenter la participation.
  • S’entretenir directement avec les parents pour leur demander comment faciliter leur participation.

Les travailleurs des services à la jeunesse et les autres professionnels de l’aide peuvent aussi travailler des deux côtés pour améliorer les relations parents-enseignants, en sensibilisant les enseignants et le personnel à l’importance de faciliter ces liens et en encourageant les visites des parents et en écoutant leurs préoccupations.

Murray, K. W., Finigan-Carr, N., Jones, V., Copeland-Linder, N., Haynie, D. L., & Cheng, T. L. (2014). Barriers and facilitators to school-based parent involvement for parents of urban public middle school students. SAGE Open, 4(4). http://journals.sagepub.com/doi/pdf/10.1177/2158244014558030

Categorised in: