Research Summary

L’intégration des jeunes immigrants Noirs francophones en Ontario

2008

L’intégration des jeunes immigrants Noirs francophones en Ontario

10 months ago 10 months ago Published by
Les résumés de recherche de YouthREX posent seulement six questions concernant les publications de recherche portant sur les principaux problèmes des jeunes. Ces résumés font le tour de ce que le secteur de la jeunesse doit savoir en quelques pages seulement!

1. Sur quoi la recherche porte-t-elle et pourquoi est-elle si importante?
La communauté francophone de l’Ontario est de plus en plus diversifiée et se compose de francophones provenant de nombreuses régions du monde. En Ontario, les francophones racialisés sont plus jeunes que les francophones non racialisés.

La présente recherche se penche sur les problèmes que vivent les jeunes Noirs francophones en tant que nouveaux arrivants dans la société canadienne. Dans le processus d’intégration, ces jeunes nouveaux arrivants rencontrent des difficultés liées à la langue, à la racialisation et à la violence.

2. Où la recherche a-t-elle eu lieu?
La présente recherche s’est déroulée en Ontario, au Canada.

3. Sur quoi cette recherche porte-t-elle?
La présente recherche porte sur les jeunes Noirs francophones qui sont des réfugiés et des immigrants de première génération originaires d’Haïti, du Congo et de la Somalie.

« Pour atteindre l’intégration [sociale], il faut aborder les questions qui préoccupent les jeunes en ce qui concerne la représentation politique des immigrants, la répartition équitable des revenus et des perspectives, l’élimination des obstacles systémiques et le renforcement de la citoyenneté et de l’appartenance. »

4. Comment la recherche a-t-elle été faite?
La présente recherche a été entreprise sur une période de six ans, de 2000 à 2006. Des entrevues en profondeur ont été menées auprès de jeunes immigrants et réfugiés Noirs francophones âgés de 18 à 30 ans. Les parents de ces jeunes et divers intervenants des organismes communautaires au service de ces jeunes ont également été interrogés. Des documents de recherche connexes ont été analysés dans le but d’obtenir une perspective sur les questions clés concernant ces jeunes.

5. Quelles sont les principales constatations?
Les jeunes Noirs francophones se heurtent à des obstacles complexes qui les empêchent de participer pleinement à la vie économique, sociale et politique des communautés francophones et, plus généralement, de la société ontarienne. La présente étude détermine trois principaux défis pour les jeunes Noirs francophones de l’Ontario : la langue, le racisme et la violence.

i) Langue
Les jeunes francophones sont contraints de chercher des conseils, un logement et une aide à l’emploi auprès de services anglophones en raison du manque de ressources en français. Ceux qui parlent principalement le français sont incapables d’avoir accès à des services d’emploi et d’éducation et à d’autres services de soutien.

ii) Racisme
L’auteur a constaté une sous-représentation des jeunes Noirs dans les événements sportifs et culturels francophones. Les programmes des écoles publiques ne donnent pas une description suffisante de l’histoire et de la culture des Noirs. Il y a un manque d’enseignants Noirs et des taux élevés de suspension et d’abandon scolaire pour les étudiants Noirs. Le profilage racial des jeunes par la police crée également des obstacles à une intégration réussie.

iii) Violence
Les jeunes et les parents interrogés ont affirmé que les jeunes qui sont socialement privés de leurs droits et aliénés sont plus susceptibles de recourir à un comportement violent.

6. Pourquoi cette recherche est-elle si importante pour les interventions auprès des jeunes?
La présente recherche effectue les suggestions suivantes pour une meilleure intégration des jeunes Noirs francophones au Canada :

  • Les travailleurs des services à la jeunesse peuvent élaborer des programmes éducatifs pour sensibiliser la société au racisme, créer des voies de dialogue entre les différents groupes sociaux sur les défis qui entravent l’intégration réussie des jeunes Noirs francophones dans la société canadienne.
  • La grande pauvreté des jeunes Noirs francophones les attire parfois vers la violence des gangs. Les services à la jeunesse peuvent organiser des activités de loisirs, de formation et d’emploi en français pour ces jeunes.
  • Un plaidoyer pour la reconnaissance des diplômes et des titres professionnels obtenus à l’étranger.
  • Augmenter le nombre de ressources francophones pour les jeunes, comme les services de conseil, les programmes d’emploi et de logement.

L’auteur conclut qu’il faut poursuivre les recherches sur les divers facteurs sociaux et économiques qui influent sur l’établissement et l’intégration réussis des jeunes francophones en Ontario.

Madibbo, A. (2008). The integration of Black Francophone immigrant youth in Ontario: Challenges and possibilities. Canadian Issues, 45-49.

Categorised in: