Research Summary

Faire avancer le discours sur le changement de paradigme afrocentriste : Vers une intervention afrocentriste fondée sur des preuves dans la pratique du travail social avec les Afro-Américains

2009

Faire avancer le discours sur le changement de paradigme afrocentriste : Vers une intervention afrocentriste fondée sur des preuves dans la pratique du travail social avec les Afro-Américains

1 month ago 1 month ago Published by
YouthREX Research Summaries ask Just Six Questions of research publications on key youth issues. These summaries get at what the youth sector needs to know in two pages or less!

1. Sur quoi cette recherche porte-t-elle?
L’afrocentrisme est une perspective holistique alternative qui a émergé par suite de l’échec des approches traditionnelles à tenir compte de la privation collective de droits et du traumatisme historique de la communauté Noire. Les interventions afrocentristes visent à atténuer les traumatismes historiques en mettant en œuvre des systèmes de valeurs africains culturellement congruents qui ont été cultivés grâce à des forces historiques. Les preuves suggèrent que ces interventions peuvent contrer les conditions oppressives, réduire la toxicomanie et les taux de VIH, et contribuer à une identité culturelle saine.

Cette étude a pour but d’élaborer, de documenter et de diffuser les meilleures pratiques afrocentristes actuelles et émergentes afin d’intégrer les interventions afrocentristes dans la pratique du travail social. Cette recherche examine les programmes qui ont produit de bons résultats dans plusieurs domaines, notamment le développement des enfants, des adolescents et des familles.

2. Où la recherche a-t-elle eu lieu?
Les chercheurs se sont appuyés sur les données de divers programmes aux États-Unis.

3. Sur quoi cette recherche porte-t-elle?
Ces recherches portent sur les jeunes et les adultes afro-américains.

« Les interventions afrocentristes sont des pratiques culturellement congruentes qui sont spécifiquement destinées aux populations afro-américaines et qui ont généré de bons résultats dans plusieurs volets importants de la pratique du travail social avec les Afro-Américains, y compris sur le plan du développement des enfants, des adolescents et des familles » (p. 244).

4. Comment la recherche a-t-elle été faite?
Les auteurs ont effectué un examen systématique des interventions fondées sur les principes afrocentristes dans le domaine du travail social, de la psychologie et des disciplines professionnelles affiliées au cours de la dernière décennie. Un examen systématique est un processus de recherche, de sélection et d’évaluation critique de toutes les données pertinentes afin de dresser un résumé complet et exhaustif des faits actuels. La recherche de programmes s’est appuyée sur cinq méthodes :

i) Recherches informatiques dans plus de 15 bases de données électroniques différentes;

ii) Recherches manuelles d’études rapportées de 1997 à 2007 dans les grandes revues, notamment celles qui portent sur les questions afro-américaines;

iii) Examen des bibliographies des articles sélectionnés;

iv) Recherches sur les sites Web de plusieurs instituts nationaux de la santé;

v) Contacts avec des universitaires et des institutions afrocentristes.

Ces programmes soutenaient les Afro-Américains et les Africains dans le contexte de l’oppression historique et actuelle, et allaient de petits projets communautaires à des études multisites à grande échelle. Les auteurs ont sélectionné huit programmes comme échantillon représentatif des interventions afrocentristes sur la base de leurs objectifs, de leurs résultats et de leurs méthodes d’évaluation. Ces programmes ont soutenu le développement des enfants, des adolescents et des familles, en plus de mettre en valeur les facteurs de protection liés à la toxicomanie et à la prévention du VIH.

5. Quelles sont les principales constatations?
Les programmes afrocentristes utilisent divers systèmes de valeurs africains, tels que le Nguzo Saba et le Maat, pour promouvoir les facteurs de protection chez les enfants et les jeunes.

Nguzo Saba est un système de valeurs qui repose sur sept principes directeurs :

i) L’unité (recherche de l’unité dans la famille, la communauté et la race)

ii) L’autodétermination (définir, nommer et créer pour soi-même)

iii) Le travail de collecte et la responsabilité (édifier et pérenniser la communauté et résoudre les problèmes ensemble)

iv) L’économie coopérative (création et maintien de la base économique de la communauté)

v) La raison d’être (rétablir la grandeur traditionnelle d’origine des gens)

vi) La créativité (améliorer la beauté et les avantages de soi et de la communauté)

vii) La foi (croyance en la justesse de la lutte des Noirs)

Maat est une ancienne approche égyptienne, fondée sur la force et centrée sur la famille, qui repose sur l’expression des valeurs philosophiques, spirituelles et culturelles de chacun.

Les principes de Maat et de Nguzo Saba aident les particuliers, les familles et les communautés à développer le spiritualisme, l’interdépendance et un comportement transformateur par le biais d’une connexion à soi et aux domaines spirituel et matériel de l’être. Ces systèmes encouragent les changements de comportement, éveillent la conscience sociopolitique et permettent aux communautés de réaffirmer leur but et le sens de leur vie.

En inculquant des valeurs telles que le communautarisme et la spiritualité, les programmes afrocentristes renforcent la résilience et d’autres facteurs de protection tout en atténuant les facteurs de risque. Ils mettent l’accent sur les conditions actuelles des Afro-Américains pour aider à réduire les pressions sociétales et à construire des idéaux afro-américains positifs. Ces programmes peuvent également comprendre des activités et des projets qui renforcent un sentiment positif de soi par le biais d’exemples historiques africains et afro-américains.

Les huit programmes retenus dans le cadre de cette étude ont donné lieu à une série de résultats positifs, que voici :

  • Amélioration de l’identité raciale ou ethnique, des valeurs culturelles et des croyances;
  • Une meilleure connaissance de la culture africaine, comme les rites de passage;
  • Amélioration de l’estime de soi, de la confiance en soi, de la motivation et de la résilience;
  • Amélioration du comportement à l’école;
  • Baisse de la consommation de substances à haut risque et des comportements sexuels à haut risque;
  • Meilleure connaissance du VIH/sida et de la consommation de substances psychoactives;
  • Réduction des taux de dépression.

6. Pourquoi cette recherche est-elle si importante pour les interventions auprès des jeunes?
Les constatations confirment l’efficacité de l’intégration des valeurs afrocentristes et d’une approche centrée sur l’Afrique dans les programmes qui visent le développement sain des enfants et des adultes afro-américains. Étant donné que les intervenants jeunesse sont en première ligne pour intervenir auprès de clients souffrant de disparités sociales, mentales et physiques, ils sont les mieux placés pour sensibiliser et défendre les intérêts des jeunes au niveau local, régional et national.

Les organisations peuvent mieux servir la jeunesse Noire en intégrant des perspectives holistiques alternatives qui tiennent compte de la privation collective de droits et du traumatisme historique de la communauté Noire. Cette étude suggère que les interventions afrocentristes peuvent promouvoir le bien-être des jeunes Noirs en s’attaquant aux problèmes structurels et individuels.

Gilbert, D., Harvey, A., & Belgrave, F. (2009). Advancing the Africentric paradigm shift discourse: Building toward evidence-based Africentric interventions in social work practice with African Americans. Social Work, 54(3), 243–252.

Categorised in: