Research Summary

Guérir radicalement les vies des Noirs : Un mot d’amour à la justice

2015

Guérir radicalement les vies des Noirs : Un mot d’amour à la justice

6 months ago 6 months ago Published by
Les résumés de recherche de YouthREX posent seulement six questions concernant les publications de recherche portant sur les principaux problèmes des jeunes. Ces résumés font le tour de ce que le secteur de la jeunesse doit savoir en quelques pages seulement!

1. Sur quoi la recherche porte-t-elle et pourquoi est-elle si importante?
Plusieurs obstacles historiques ont entravé la capacité de leadership des Noirs et freiné le développement des jeunes leaders Noirs : le manque d’infrastructure d’organisation des Noirs, la fragmentation et l’isolement de la classe des organisateurs Noirs, et le manque de sens et d’espoir. En raison de ces obstacles, il est difficile pour les dirigeants Noirs de répondre aux besoins politiques des jeunes Noirs, ce qui contribue à leur désengagement civique.

La présente recherche se penche sur la manière dont les jeunes leaders de couleur changent notre compréhension de ce que signifie l’organisation du changement social. En utilisant la guérison radicale comme cadre d’orientation, l’article explore comment le mouvement #LaVieDesNoirsCompte a illustré les éléments de la justice de guérison, et a fourni un modèle pour d’autres mouvements inspirés par la guérison.

2. Où la recherche a-t-elle eu lieu?
L’auteur évoque des événements qui ont eu lieu aux États-Unis.

3. Sur quoi cette recherche porte-t-elle?
Le présent article se concentre sur les jeunes Noirs et leur rôle dans la création de nouveaux modes de leadership.

« Les jeunes leaders communautaires reconnaissent de plus en plus que l’organisation et la guérison sont nécessaires pour un changement communautaire durable. Les deux stratégies, entrelacées, forment un tissu complet et durable dans nos efforts pour transformer l’oppression, et ont le pouvoir de restaurer un processus plus humain et rédempteur vers le changement communautaire » (p. 35).

4. Comment la recherche a-t-elle été faite?
La présente recherche a utilisé des méthodes ethnographiques; les chercheurs ont passé un an à s’immerger dans la communauté du centre, à assister à des événements et à prendre des notes sur le terrain. Après avoir établi une relation entre eux et les jeunes/le personnel, des entrevues individuelles ont été menées avec les participants. Les jeunes ont été interrogés sur leur histoire de vie, leurs expériences scolaires et leur implication dans le centre en tant que JNLQU. Les employés et les bénévoles ont été invités à en dire plus sur leur histoire personnelle et professionnelle ainsi que sur leur lien avec le centre.

5. Quelles sont les principales constatations?
En prenant l’exemple de #LaVieDesNoirsCompte, cet article met en lumière la façon dont les jeunes utilisent leur courage, leur indignation et le pouvoir de leur voix collective pour provoquer un changement qui permettra de guérir les blessures créées par le racisme. Grâce à ce travail, les jeunes leaders réimaginent et recréent également une société dans laquelle le leadership Noir et le dynamisme des communautés Noires sont restaurés.

L’auteur expose trois arguments :

a) L’amour est l’un des éléments importants de ce nouveau mode de leadership.
Une éthique de l’amour est décrite comme « un désir inconditionnel de dignité humaine, d’une existence significative et d’espoir ». (p. 35) Avec l’indignation, l’amour est le moteur de nombreux mouvements sociaux aujourd’hui. L’auteur affirme que #LaVieDesNoirsCompte est le fer de lance de l’indignation face à la façon dont les corps des Noirs sont traités, et de l’amour de soi qui a conduit à demander que ce traitement change.

b) Les nouveaux modes de leadership sont à la fois tournés vers l’intérieur et vers l’extérieur.
Il est reconnu que les blessures créées par l’oppression doivent être guéries de l’intérieur pendant que l’on s’efforce de créer le changement. Le changement et la guérison doivent coexister pour que les résultats de mouvements comme #LaVieDesNoirsCompte soient durables. L’auteur donne l’exemple d’une tresse pour faire valoir que le fait de tisser ensemble la guérison et le changement social crée un résultat plus durable et plus difficile à défaire et à détruire.

c) La guérison et l’autogestion de la santé ne doivent pas se faire seul.
Puisque la justice de guérison considère que les politiques qui nuisent aux individus et aux communautés sont politiques, la réponse aux préjudices créés par ces politiques doit aussi être politique. Le bien-être n’est pas une responsabilité individuelle car les dommages sont souvent vécus collectivement. Par conséquent, le processus de guérison, et le changement qui s’ensuit, doit également être collectif.

6. Pourquoi cette recherche est-elle si importante pour les interventions auprès des jeunes?
La présente étude donne à penser que les nouveaux modes de leadership sont largement adoptés par les jeunes. Les jeunes leaders n’attendent plus que les aînés prennent en charge leur cause et ouvrent la voie; au contraire, ils utilisent leur nombre, leur indignation et leur amour mutuel pour réclamer la justice. Les jeunes ayant souvent été les victimes de politiques et de pratiques qui leur ont été préjudiciables, les jeunes leaders prennent part à des mouvements inspirés par la guérison afin de modifier cette dynamique et de créer les conditions qui leur permettront d’apporter des changements significatifs.

L’auteur donne à penser que la justice de guérison peut s’attaquer aux injustices systémiques, et ramener les communautés à leur base vibrante et prospère. Les organismes peuvent s’inspirer des approches de justice réparatrice pour aborder les questions de désengagement civique chez les jeunes Noirs et pour réparer les dommages causés par les obstacles à l’organisation des Noirs.

Ginwright, S. A. (2015). Radically healing Black lives: A love note to justice. New Directions for Student Leadership, 2015(148), 33-44.

Categorised in: